Résidences artistiques

ZH Festival est fier d’offrir à deux artistes une résidence dramaturgique accompagnée de mentorat pour l’exploration de nouvelles créations. 

Cynthia Trudel

Auteure invitée

Cynthia Trudel

Photo: Annie Ethier



D’origine haïtienne, Cynthia Trudel obtient son diplôme au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2010. Dès sa sortie de l’école, elle est sollicitée au théâtre dans de nombreuses productions (Dom Juan, Éric n’est pas beau, Imagination du Monde). En 2012, elle crée le spectacle Péckel et Roffel, théâtre d’objets destiné aux adultes, nommé meilleur spectacle du festival Zoofest. Puis, on la découvre à l’écran dans la web-série Les Béliers, Unité 9, Miraculum et plus récemment, Au secours de Béatrice (web). En 2016, elle entame une résidence de création au MAI pour sa première pièce chorégraphique intitulée Dous Makos. Cynthia Trudel privilégie les formes artistiques variées dans un désir de festivité et de divertissement. C’est donc au Zoofest 2017 avec la première de Métro Flirt, frencher sur la ligne verte qu’elle lance sa compagnie de créations ludiques : Carnage pOp.

+

Rébecca Déraspe 

Mentore invitée

Rébecca Déraspe

Photo: Jérôme Guilbir



Rébecca Déraspe a complété le programme d’écriture dramatique de l’École Nationale de Théâtre en mai 2010. Elle est l’auteure des textes Le Radeau (Théâtre de la Petite Marée, été 2011), Deux ans de votre vie (Salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui, une production Les Biches Pensives, prix BMO auteur dramatique), Plus (+) que toi (Cercle Molière, Winnipeg, 2015), Votre crucifixion (Contes Urbains 2013, une production d’Ubi et Orbi, Théâtre La Licorne), Peau d’ours (Petit théâtre du Nord, été 2014, en lice pour le prix Michel-Tremblay), Le merveilleux voyage de Réal de Montréal (Théâtre de la Petite Marée, été 2014 – en coproduction avec le Théâtre Bouches Décousues), Nino (Théâtre POCHE/GVE, Genève, décembre 2016), Gamètes (La Petite Licorne, mars 2017), Partout ailleurs (Théâtre de l’Avant-Pays, 2017), Nos petits doigts (Le Petit Théâtre de Sherbrooke, 2017). Elle travaille aussi comme scénariste.

Tatiana Zinga-Botao

Auteure invitée

Tatiana Zinga-Botao

Photo: Andreanne Gauthier



Dès sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2014, Tatiana est de l’aventure estivale de Jack et le Haricot Magique du Théâtre de la Roulotte puis, de la distribution  de Théâtre tout court  à La Licorne. Elle enchaîne avec Mademoiselle Molière au Théâtre Denise Pelletier en janvier 2015 et entame ensuite une tournée de près de cent représentations à travers le Québec avec Les Sorcières de Salem et La Comédie Humaine qui la mènera jusqu’en avril 2016. Elle fait partie de la distribution des Fourberies de Scapin qui sera présentée au TNM au 2018, mise en scène par Carl Bechard. 


À la télévision, elle incarnait Khary dans la mémorable série Nouvelle Adresse à Radio-Canada. Vous avez également pu apprécier son talent dans Les jeunes Loups, Bluemoon et, plus récemment, dans l’émission District 31 sous les traits de Sandra.

+

Annick Lefebvre

Mentore invitée

Annick Lefebvre

Depuis sa sortie de l’UQÀM en 2004, Annick Lefebvre a semé plusieurs courts textes dans des événements collectifs dont 26 lettres : abécédaire des mots en perte de sens (Olivier Choinière, CTD’A, 2014 / Ailleurs en Folie, Mons, 2015) et Lettres jamais écrites (Estelle Savasta, compagnie Hippolyte a mal au cœur, Paris, 2017). Elle est entre autres l’auteure de Ce samedi il pleuvait (Marc Beaupré, Le Crachoir, Aux Écuries, 2013) et de La machine à révolte (Jean Boillot, Le Préau / NEST-Théâtre, 2015). Sa pièce J’accuse (Sylvain Bélanger, CTD’A, 2015/ reprise janvier-février 2017) a été finaliste du Prix de la critique de l’AQCT, du prix Michel-Tremblay et du Prix littéraire du Gouverneur général en 2015. J’accuse sera présentée dans une mouture belge revisitée par l’auteure, à Bruxelles, en novembre 2017 (Isabelle Jonniaux / Rideau de Bruxelles/ Atelier 210). Au même moment, Annick présentera également sa pièce Les barbelés au Théâtre La Colline de Paris (Alexia Bürger, Théâtre La Colline / Théâtre de Quat’Sous). Son théâtre est publié chez Dramaturges Éditeurs.

Hors les murs

Résidence au Carrefour culturel de Notre-Dame-des-Prairies

La Ville de Notre-Dame-des-Prairies, située dans la MRC de Joliette, au cœur de Lanaudière, trace sa propre vision du développement culturel. Par le biais d’une offre privilégiant la médiation culturelle, elle se distingue par la diversité qu’elle propose et son souci de faire rayonner la création artistique. Depuis 2015, elle offre aux créatrices et créateurs de toutes disciplines l’occasion de vivre une résidence de recherche et de création sur son territoire. 2015 Gaétan Paré \\ Opéra Ominia — 2016 Amélie Dallaire \\  La Conférence — 2017 Félix Léveillé sera en résidence avec son projet de création Parc Lafontaine. « Dans Parc Lafontaine, neuf individus traversent le parc avec chacun une raison distincte. Neuf individus décident, à tour de rôle, de prendre place sur le même banc de parc, s’ajoutant au nombre, dans le but d’y faire une pause. Ces neuf individus, pour des motifs personnels, refusent de poursuivre leur route. Ils refusent de poursuivre leur vie d’avant. »

Félix Léveillé

Auteur invité

Cynthia Trudel

Photo: Annie Ethier



Félix Léveillé est diplômé en 2013 du programme d’interprétation de l’École Nationale de Théâtre du Canada. Passionné depuis le début de ses études par l’écriture, il s’y consacre de façon plus sérieuse depuis sa sortie de l’école. Sa fascination pour les paradoxes quotidiens, l’impuissance de nos choix, la paranoïa de l’ennui et nos rapports à l’errance devient rapidement son carré de sable. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’il aborde ces questionnements dans les fondations de sa première pièce Parc Lafontaine. Ayant déjà plusieurs fois participé à Zone Homa comme comédien, c’est avec plaisir qu’il renoue cette année avec le festival, cette fois-ci comme auteur dans le cadre d’une résidence de création.

+

Gaétan Paré

Mentor invité

Rébecca Déraspe

Photo: Ulysse Del Drago



Gaétan Paré est diplômé de l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Cornouailles, France, et du programme de Mise en scène de l’École nationale de théâtre du Canada. Sa pratique explore plusieurs dichotomies; celle de la parole et du silence, du théâtre et de la performance, du héros et du marginal. En 2012, il reçoit le prix John-Hirsh du Conseil des arts du Canada. Comme metteur en scène, il a travaillé avec plusieurs auteurs de sa génération en plus d’auteurs contemporains d’ailleurs. On lui doit Le moche de Marius von Mayenberg, Faire des enfants de Éric Noël, Hamlet est mort – gravité zéro d’Ewald Palmetshopher, Les morb(y)des de Sébastien David, Pig de Simon Boulerice et La liberté de Martin Bellemare. Il signe plusieurs conceptions pour la scène, en scénographie, en son et en costume.Il accompagne des auteurs, des metteurs en scène et des chorégraphes dans leur processus d’écriture.